Les multiples bienfaits des grains entiers sur la santé cardiovasculaire

Les multiples bienfaits des grains entiers sur la santé cardiovasculaire

Plusieurs études montrent que la consommation régulière de grains entiers peut diminuer significativement le risque d’événements coronariens et de mort prématurée. Par exemple, les résultats de trois méta-analyses récentes (Zong et coll., Chen et coll., Aune et coll.) indiquent que la consommation quotidienne d’environ 3 portions de grains entiers (une portion = une tranche de pain, 30 g de céréale, ½ tasse de pâtes ou ½ pita) est associée à une réduction de 22 à 30 % de la mortalité cardiovasculaire, de 14 à 18 % de la mortalité liée au cancer et de 19 à 22 % de la mortalité totale. Le simple fait de remplacer autant que possible les produits céréaliers raffinés – le pain, le riz, les pâtes blanches – par leurs versions fabriquées avec des grains entiers peut donc entrainer des répercussions extrêmement positives pour le cœur et la santé en général.

Ce potentiel préventif des grains entiers est bien illustré par les résultats d’une étude d’intervention réalisée par la Cleveland Clinic Foundation.  Les chercheurs ont recruté 33 personnes de moins de 50 ans souffrant d’embonpoint ou d’obésité et les ont soumis pendant 8 semaines à deux régimes alimentaires différents : un régime contrôle, contenant des produits fabriqués avec des farines raffinées, et un régime d’intervention, où ces produits contenaient des grains entiers (100 g / 2000 kcal). Tous les participants ont testé les deux régimes à tour de rôle, avec une période de récupération de 10 semaines entre les deux, ce qui a permis aux chercheurs de comparer directement l’impact de chacun de ces régimes sur différents marqueurs de la santé cardiovasculaire.

La principale conclusion de l’étude est que l’inclusion des grains entiers à l’alimentation provoque une baisse importante de la tension sanguine diastolique (la pression dans les artères lorsque le muscle cardiaque est au repos entre deux battements), cette réduction atteignant presque 6 mm de mercure. Cette baisse de la tension artérielle est similaire à celle qui a été observée chez les personnes hypertendues qui consomment des graines de lin.  Ces diminutions de tension peuvent sembler à première vue peu importantes, mais une analyse de plusieurs études indique qu’une réduction de la tension artérielle de cette magnitude se traduit par une diminution de 40 % du risque d’AVC et de 30 % du risque de mortalité liée aux maladies coronariennes.

Ce potentiel préventif demeure cependant largement inexploité, avec moins de 5 % de la population qui mange les trois portions recommandées de grains entiers. Il est pourtant facile de remédier à cette carence, car de plus en plus de produits (pains, pâtes alimentaires, céréales ou craquelins) sont fabriqués avec des grains entiers et peuvent remplacer ceux contenant des farines blanches raffinées.